Journée d'inscription aux formations Alpinisme

Mer 5 Mar - 20:46 par Alex

Samedi 29 mars 2014
Journée d’inscription aux formations estivales d’alpinisme.
Ouverte à tous.


Commentaires: 1

Dernière mn !!! Vendredi 21 février 20h au local : projection de la traversée Phu/Lo Mantang

Mer 19 Fév - 0:53 par Sylvia

Fabrice Pintonato profite de l’opportunité de la visite chez lui de deux amis habitant Lo Mantang …

Commentaires: 0

Galerie



sortie 2 stage autonomie 21-22 06 2008

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

sortie 2 stage autonomie 21-22 06 2008

Message  VIDEAU le Mar 24 Juin - 0:41

nous sommes 10 dont 2 encadrants avec franck Pitula (qui viens faire connaissance avec le groupe qu'il prendra en charge pour les 2 prochaines sorties)
plus un co-encadrant Pierre Vanhauwaerp à partir pour le col de la croix de fer samedi vers 6h

le chemin qui monte au refuge est abandonné au bout de quelques lacets pour rejoindre une succession de ressauts rocheux qui permettent de
s'exercer à la progression aux anneaux et à l'assurage dans les pas délicats. L'assurage à la taille demande d'avoir les talons bien calés si on veut
pouvoir résister au poids du second qui dérape (on se demande comment ils peuvent glisser dans un terrain aussi facile)
rapidement chaque cordée se choisit son itinéraire

10h le soleil tape déjà dur, demain il faudra partir tôt si on veut trouver de la neige dure

arrivés en haut de la pente une halte est utilisée pour faire un peu d'orientation:
étape numéro 1 essayer de se situer sur la carte à l'estime avec la montre et l'altimètre, rapidement tous se situent dans la même zone,
étape numéro 2 préciser la position en utilisant des points remarquables pour faire des relèvements, pas de chance le sommet et la borne utilisés
donnent un point assez éloigné du premier et bien en-dessous de l'altitude relevée. Un troisième relèvement vient mettre tout le monde d'accord
la première estimation était juste, c'est la borne qui ne correspondait pas au point repéré sur la carte, petite erreur qui vient rappeler à tous
qu'en orientation il faut toujours confirmer

nous rejoignons rapidement le refuge pour le déjeuner et déposer quelques affaires. Heureusement le gardien loue de piolets pour les têtes en l'air

départ ensuite pour reconnaitre la course du lendemain, après les lacs le glacier est encore loin nous gagnons une élévation avec vue sur la face du
pic de l'étendard. Le gacier est complètement recouvert de neige on ne devine même pas les crevasses, faire autant de marche pour se promener
sur de la neige ne présente aucun intérêt. Nous choisissons donc un couloir avec beaucoup moins de marche d'approche qui monte dans l'arête nord
de l'aiguille noire.

Retour au refuge où nous organisons une petite séance de sortie de crevasse pour montrer, qu'avant le moufflage, il faut savoir faire un relai puis
transférer la tension de la corde sur ce relai avant de pouvoir faire quoique ce soit. Il est parfois difficile de résister à la tension de la corde et on
se retrouve alors rapidement bloqué

Après le repas tout le monde se couche de bonne heure, demain le réveil est à 3h50

il faut quand même presque qu'une heure au groupe pour être prêt à partir le lendemain, un petit effort et on doit pouvoir gagner un quart d'heure
aujourd'hui participants et co-encadrant mènent la course. Le départ est un peu trop rapide, le groupe avance rapidement sur un chemin déjà reconnu
la veille. Arrivés au pied de la pente le leader a quelques problèmes pour imposer son itinéraire. Les pentes de neige succèdent rapidement à l'herbe,
petit rappel au groupe: le piolet et le casque sont des éléments de sécurité qu'il ne faut pas négliger même dans des pentes qui semblent faciles.

Pour rejoindre le pied du couloir, le leader parti en reconnaissance nous fais signe que ça passe. Le groupe gagne une croupe pour s'équiper tandis
que le leader doit fort justement rappeler à l'ordre deux éléments indisciplinés qui s'équipent au pied du couloir dans la zone d'accumulation, dur de
s'affirmer avec un encadrant qui n'en fait qu'à sa tête.

Le couloir est est en neige tendre, la montée est parfaite pour une mise en application de la progression corde tendue surtout dans le virages.
On sent que les cordées manquent encore de pratique dans la gestion de la corde. Nous passons de l'autre coté de l'arête en face ouest pour
deuxième un couloir qui conduit pas très loin du sommet. La neige est permet de rappeler (pour certains de découvrir) comment utiliser les 10 pointes
de ses crampons sur neige dure

le sommet est vite atteint. une petite pose de 5 minutes est accordée (pas une de plus) puis c'est la descente, 10h il fait très chaud, la neige
est déjà transformée en surface. Les couloirs de la face est sont rapidement descendus, ils permettent aux participants de faire un peu de recherche
d'itinéraire, la consigne étant de trouver des pentes raides avec une exposition minimale (contrat rempli)

Sur le chemin du retour, petit exercice de tenue de corde pour empêcher sont compagnon de toucher le sol lorsqu'il trébuche, ça demande beaucoup
d'attention et un peu de poigne. Un mur de neige très raide de 6 ou 7m de haut, repéré par Pierre, permet de faire des exercices: de franchissement
de rimaye, d'assurage sur relais et de mouflages.

déjà 12h nous repartons au refuge pour le déjeuner, puis direction les voitures. Audessus du parking un rocher est utilisé pour voir rapidement la pose
des pitons et des coinceurs certains se découvrent une vocation pour le marteau mais il est l'heure de partir.

Heureusement que les stagiaires ont une grande capacité d'absorption car on pouvait craindre l'overdose, mais il leur reste deux stages pour mettre en
application tout ce qui a été entrevu, bonne courage Franck
avatar
VIDEAU

Nombre de messages : 169
Age : 64
Localisation : St ISMIER
Date d'inscription : 12/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum