Journée d'inscription aux formations Alpinisme

Mer 5 Mar - 20:46 par Alex

Samedi 29 mars 2014
Journée d’inscription aux formations estivales d’alpinisme.
Ouverte à tous.


Commentaires: 1

Dernière mn !!! Vendredi 21 février 20h au local : projection de la traversée Phu/Lo Mantang

Mer 19 Fév - 0:53 par Sylvia

Fabrice Pintonato profite de l’opportunité de la visite chez lui de deux amis habitant Lo Mantang …

Commentaires: 0

Galerie



sortie 2 stage autonomie 13-14 06 2009

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

sortie 2 stage autonomie 13-14 06 2009

Message  VIDEAU le Dim 31 Mai - 23:21

Très chers stagiaires

ça serait formidable si vous pouviez préparer pour le jeudi 11 une course (pas trop longue) partant du refuge de la selle

jl
avatar
VIDEAU

Nombre de messages : 169
Age : 64
Localisation : St ISMIER
Date d'inscription : 12/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: sortie 2 stage autonomie 13-14 06 2009

Message  VIDEAU le Mer 17 Juin - 21:15

Nous sommes au complet pour la deuxième séance : 10 dont deux encadrants

montée de bonne heure au refuge de la selle pour essayer de profiter au maximum de la fraicheur matinale

la marche d'approche est mise à profit pour quelques exercices de taille de marches lors de la traversée des névés. Pas évident de prendre le coup de main pour faire avec le piolet juste une entaille à la surface de la neige afin d'y placer le bord de la chaussure. Il est vrai qu'avec des tennis ou des nus pieds même avec une entaille ça glisse un max. La marche dans la neige dure n'est pas maitrisée par certains qui font de trop grands pas et qui se retrouvent alors en déséquilibre avec un pied qui glisse. Avec de petits pas le centre de gravité passe d'un pied à l'autre sans qu'il soit nécessaire de bouger les pieds.
Après deux heures de marche et avant d'attaquer la partie plus raide du chemin, une halte permet de faire un exercice d'orientation d'abord à l'estime puis en essayant de repérer sur le terrain des points remarquables identifiables sur la carte.

Peu après midi nous rejoignons le refuge pour un repas tranquille, la masse des alpiniste atttendus pour ce week-end n'est pas encore arrivée.

L'après midi est consacré à voir ou à revoir l'installation du rappel et la descente avec comparatif entre le machard en haut ou le machard en bas. Suivi d'une révision rapide de l'encordement sur glacier (distance + réserve suffisante de corde pour un sauvetage rapide) afin ne pas perdre de temps le lendemain. Nous sommes peu nombreux à aller reconnaître le chemin qui traverse une succession de névés et de passages rocheux.
Retour au refuge, le temps de préparer nos sac et de nous installer dans le dortoir et c'est déjà l'heure du souper.

Réveil à 3 heures pour la tête nord du replat, le groupe étant assez inexpérimenté et comme la journée est annoncée très chaude j'ai donc avancé d'une heure le lever. Le démarrage à 4 heures moins 10 (pas mal pour un groupe) est malheureusement trop rapide et le groupe se scinde, au premier attroupement devant un passage délicat le leader part dans la nuit avec un autre groupe et nous nous retrouvons à 9 pendant un bon moment. Certains passages dans de petites barres rocheuses sont assez exposés, la chute y est interdite.
Equipement au bord du glacier, la traversée est faite avec des cordes correctement tendues qui ne touchent pas la neige. Sous l'épaisse couche de neige les crevasses sont invisibles, quelques explications sur les accidents de terrain qui provoquent la formation de crevasses, comment repére ces zones, la direction des crevasses et comment progresser en évitant d'avoir sa corde parallèlle aux crevasses.
Au pied de la pente qui mène au col du replat le choix de l'encordement n'est pas évident, la pente ayant été parcourue par des avalanches, je fais passer le danger de la pente devant celui des crevasses. Les cordées passent en encordement court. Le regel est bon, il suffit d'éviter les zones qui n'ont pas vu le soleil pour avoir de la neige qui porte tout le monde sauf le malheureux dont le rapport poids/surface est au dela de la limite. Il s'enfonce parfois jusqu'au genou. Surpris par la neige qui casse sous son poids il bascule dans la pente heureusement sa chute est bloquée par son coéquipier (bravo). Je décide donc d'intervenir et de me mettre sur leur corde car la trace passe bientôt audessus d'une barre de séracs et l'enjeu n'est plus le même. Un dernier couloir plus raide (45°) en mauvaise neige nous permet d'atteindre le pied d'une cheminée qui sépare le sommet de son antécime nord. Une petite longueur en mixte qu'on équipe pour rejoindre l'arête en toute sécurité, l'escalade en crampons est une nouveauté pour la plus part des membres du groupe.Nous ne restons pas longtemps à admirer le paysage car il faut redesccendre avant que la neige se transforme, le sommet sera pour une autre fois. La descente de la cheminée et du couloir est faite avec des points de protection et en marche arrière. Nous repassons en encordement court pour la descente de la pente de neige. Le début est hésitant et la tenue des crampons assez incertaine. Après des explications sur comment attaquer la pente du talon pour casser la croute de neige dure et comment maintenir la corde bien tendue, la descente reprend d'une façon un peu plus assurée. Certains abordent les pentes à 40° pour la première fois. Le soleil qui maintenant éclaire le glacier permet de repèrer les crevasses.
Le retour sur le glacier se déroule sans incidents. Nous utilisons un accident de terrain pour faire des exercices d'arrêt de chute en crevasse, de pose de relais, de transfert de tension et de moufflage actif. Nous arrêtons les exercices pour le déjeuner puis direction le refuge et les voitures

A l'avenir il faudra éviter les tibloc pour ces exercices car ils ont tendance à attaquer la gaine des cordes.

Jolie course dans un cadre somptueux, elle a permis de constater que le groupe avait encore à progresser dans de nombreux domaines pour pouvoir aborder des courses "faciles" avec maitrise et en sécurité
avatar
VIDEAU

Nombre de messages : 169
Age : 64
Localisation : St ISMIER
Date d'inscription : 12/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: sortie 2 stage autonomie 13-14 06 2009

Message  Alex le Mer 17 Juin - 21:30

Ben dis donc ! Tu ne les ménages pas tes stagiaires (réveil à 3h du mat') !!
avatar
Alex

Nombre de messages : 416
Age : 40
Localisation : Lumbin
Date d'inscription : 09/11/2007

http://cafeurs.en.montagne.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: sortie 2 stage autonomie 13-14 06 2009

Message  rominet le Mer 17 Juin - 22:07

C' est bien le coté pénible des courses de neige dans ces pays chauds....on peut se demander à quoi ça sert de réserver un matelas si cher,pour si peu d'usage....Rolling Eyes
Daniel

rominet

Nombre de messages : 782
Localisation : b
Date d'inscription : 14/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: sortie 2 stage autonomie 13-14 06 2009

Message  Alex le Mer 17 Juin - 22:16

daniel a écrit:C' est bien le coté pénible des courses de neige dans ces pays chauds....on peut se demander à quoi ça sert de réserver un matelas si cher,pour si peu d'usage....Rolling Eyes
Daniel
Parce que l'camion ne monte pas jusque-là ! Laughing
avatar
Alex

Nombre de messages : 416
Age : 40
Localisation : Lumbin
Date d'inscription : 09/11/2007

http://cafeurs.en.montagne.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: sortie 2 stage autonomie 13-14 06 2009

Message  DomiM le Jeu 18 Juin - 14:25

rapport poids/surface est au delà de la limite.


Peut être faudra t-il, dans le futur, mettre au point des abaques de portance (kg/cm) à consulter en fonction des conditions de regel. Smile
avatar
DomiM

Nombre de messages : 494
Localisation : Echirolles
Date d'inscription : 17/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: sortie 2 stage autonomie 13-14 06 2009

Message  rominet le Jeu 18 Juin - 23:12

Bien sur Alex Very Happy Mais la stratégie utilisable doit etre adaptée à l' objectif et ses conditions, par exemple:pour le mt blanc par le gouter; on peut :
-faire comme tout le monde( resa du ref du gouter....réveil à minuit aprés 3 ou 4h de somnolance pénible sur un coin de matelas dans le tohubohuet avoir 1 chance sur 2 d' arriver au sommet)
-ou alors:
connaissant: son délai de " grace" de 10h environ avant de ressentir les effets de l' altitude et son degré d'entrainement; décider de partir par un des derniers trains du fayet, monter hyper tranquille , s' arreter quelques heures à tete rousse ( y prendre une collation) puis repartir plus tranquille, remettre ça au gouter( qq heures de repos, sieste ) et repartir tranquillou, petit repos bouffe à vallot et sommet après, avec le coup de barre de l' altitude ....qui s' atténue en descendant.Cool
-Avantage: pas de réservation et gestion perso de l' effort....
-Précaution indispensable: etre sur du temps, et prévoir l' erreur météo qui mettra du cambouis sur le dome du gouter, donc relever l' itinéraire au GPS aux endroits délicats( col du dome)emporter un réchaud pour s' abreuver.
Qu' en dis tu mon cher Watson?

rominet

Nombre de messages : 782
Localisation : b
Date d'inscription : 14/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Complément

Message  Franck P le Ven 26 Juin - 18:23

En fin de compte la tête nord du replat n'est pas si accessible que cela, car nous n'avons pas atteint le sommet !
En puriste je devrais considérer cette ascension comme un but. Par rapport à la longueur de l'approche, les difficultés réelles représentent peu ; alors dur de butter 5 m sous le sommet au pied du dernier ressaut. En revanche au point de vue apprentissage, je considère la sortie comme une réussite. J'y ai appris des choses en tant qu'encadrant, et je pense les stagiaires aussi.

Pour ajouter à l'analyse du regel de la neige par Jean-louis, 70kg pointure 42 ça tenait juste, 85 kg même pointure, la croûte cassait => épuisement.
Je pense que dans ce genre de situation, il faut prendre son temps et caler son rythme sur un niveau d'essoufflement à ne pas dépasser et non sur une vitesse à tenir. Si cela devient trop lent par rapport à l'objectif et s'il est possible de faire demi-tour, alors abandon et revenir sous de meilleures hospices. Tout Alpiniste connaît ce genre de revers un jour ou l'autre.

Pour revenir à la Tête Nord du Replat, selon que l'on inclut le glacier plat et la pente raide d'accès au col dans les difficultés de la course ou dans la marche d'approche, le ratio approche/difficulté n'est franchement pas le même. Je dirai 70% dans un cas, 98% dans l'autre. Autant les difficultés neigeuses n'ont pas posé de problème au groupe, même la petite pente finale redescendue en marche arrière, que la dernière partie rocheuse a elle présenté un saut de difficulté trop grand, venant un peu comme un cheveux dans la soupe dans le niveau de la course, nous privant de l'accès au sommet. Peut-être y avait-t-il un meilleur itinéraire ? Mais à 10 cela aurait de été problématique de toute façon !

J'avoue que je n'avais absolument rien préparé, je comptais sur quelques préparation des stagiaires sur l'itinéraire final, mais ne recevant aucune directive, j'ai ouvert la route à l'instinct vers une brèche entre 2 sommets. Du refuge j'avais vu que bien que la majeure partie de la course soit neigeuse, le sommet était en caillou. En m'équipant j'avais donc rangé mes sangles sur mon baudrier. Une cordée n'avait pas anticipé et au moment ou il fallu commencer à se protéger dans la section rocheuse, le matos était inaccessible au fond du sac. Une erreur de ma part, en tant que leader j'aurai du réagir pendant qu'il était encore facile d'enlever le sac.

Et oui l'alpinisme c'est comme cela ! en montant au refuge on cause 5c-6a, et sur une arête ventée au dessus de 3000 avec le vide de chaque coté, devant un ressaut de 4m de 3b on devient figé ne sachant plus quoi faire en se demandant "Ce n'est tout de même pas là !".
Je me suis aussi posé la question, la difficulté me semblant disproportionnée par rapport au reste de ce que nous avions fait. Mais pas de doute, le sommet de droite sans ressaut était bien le moins haut.
Tenter l'ascension du ressaut m'effleura l'esprit. Mais voyant les anneaux de rappels au sommet et me remémorant notre exercice de rappel la veille, je me suis dit qu'il était encore trop tôt pour la majeure partie du groupe de faire un rappel dans ce contexte. A 10 cela prendrait beaucoup trop de temps. Nous nous sommes alors engagés vers l'autre sommet, une arête d'une trentaine de mètres de long peu ascendante, et la j'ai compris le chemin qu'il restait à parcourir entre les exercices derrière le refuge et la pratique sur le terrain.
Comme pour l'écriture d'une lettre par quelqu'un qui sait écrire mais ne sait pas faire de phrase, j'ai dicté la conduite à tenir pas par pas aux 2 cordées qui ont bien voulu me suivre pour à arriver au sommet secondaire. Rien à reprocher aux stagiaires, pleins de bonne volonté pour faire les manips, mais prise de conscience qu'entre la connaissance théorique acquise et la mise en œuvre sur le terrain il y a plus de travail que l'on ne voudrait l'imaginer.

Le problème N°1 rencontré dans chaque stage étant j'arrive à un changement de terrain, souvent plus difficile, qu'est ce que je fais, quelle technique je mets en œuvre ? Je ne tombe pas en catalepsie ou en prostration, je me mets dans d'une position de sécurité et je fais venir mon second en l'assurant. Aller vers l'autonomie c'est aller vers la prise de décision réfléchie et anticipée, sans attendre que quelque chose arrive.
Nous retravailleront donc ces thèmes dans les prochaines sorties.
avatar
Franck P

Nombre de messages : 32
Localisation : Fontaine
Date d'inscription : 26/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: sortie 2 stage autonomie 13-14 06 2009

Message  rominet le Ven 26 Juin - 18:41

Et si tout vos soucis venaient de l' absence de regel !!!dès le refuge .
A+ Daniel

rominet

Nombre de messages : 782
Localisation : b
Date d'inscription : 14/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: sortie 2 stage autonomie 13-14 06 2009

Message  Alex le Sam 27 Juin - 11:01

Même si l'absence de regel n'a pas avantagé le groupe, la réflection de Franck est très bonne et se pose dans chaque groupe de formation toutes les années.

Je me souviens qu'en 2005, j'ai fait faire demi-tour à mon groupe autonomie au pied du premier ressaut rocheux du Rateau Ouest. Pourtant le regel avait été excellent, le temps au beau fixe. Mais, car il y a bien un "Mais", nous étions 10 tout comme Franck et Jean-Louis. Je m'étais donner une heure pour faire demi-touret j'avais estimé que d'aller au sommet allait nous couter "trop cher" en temps. Plus le groupe est grand, plus le temps de course s'allonge, cela n'est pas métaphysique. Tiens, Domi, tu pourrais peut-être te pencher sur un théorème là-dessus !
Il vrai aussi que sur une course "facile", on s'arrête sur un passage typé bloc car il tranche avec la difficulté globale de la course. Et pourtant, c'est bien là le passage. L'encadrant doit toujours avoir en tête le topo même s'il ne mène pas la course acr il doit pouvoir corriger et anticiper les erreurs (qaund c'est possible ...)
Avec le retour de Fanck, je trouve aussi que cette sortie est une réussite sur le plan pédagogique, autant pour les encadrants que les stagiaires. Le but des stages n'est pas non plus d'accoitre sa liste de courses mais bien d'avoir les bases pour devenir autonome. L'objectif final étant bien entendu de rentrer sain et sauf.
Le week-end dernier, lors de l'ascension à la Cime du Vallon, les conditions ont été excellentes. Quoi dire d'autre ? Que toutes les cordées faisant la même ascension ont pris des risques énormes (4 à 5 personnes sur la même corde, encordement à plus de 6 m voir plus, plusieurs anneaux à la main, ...) Bref, la montagne est très indulgente.
avatar
Alex

Nombre de messages : 416
Age : 40
Localisation : Lumbin
Date d'inscription : 09/11/2007

http://cafeurs.en.montagne.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: sortie 2 stage autonomie 13-14 06 2009

Message  Isa le Dim 28 Juin - 20:13

Oui ce sont là des posts de réflexion intéressants et utiles grâce au retour d'expérience. Dommage qu'ils soient si peu nombreux.
avatar
Isa

Nombre de messages : 208
Age : 53
Localisation : Saint Egrève
Date d'inscription : 19/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: sortie 2 stage autonomie 13-14 06 2009

Message  DomiM le Dim 28 Juin - 21:34

Alex a écrit:
un théorème là-dessus !
Niveau Bac : Quelle est la valeur de y : Paramètre de pertinence du bien fondé de notre forum.

Y + (a x La vie du forum)-b = ((10 stagiaires X facteur risque 1000)/(JLV x facteur main courante X 100)+(FP x 4 facteur métaphysicoanalytiK)) x (Alex puissance 2 / facteur électronique)-(1-DaniC x 466 blabla)) / ((Racine carré de (DomM/Presles x (trop de) binouzes à la noix)) +[ ( 0,3 x névroticokéké SébC) / (ThomasC x ultrabrite factor 0,5)] - (Isa x 1,3 FA-MAS) x (les nouveaux x qui tapotent du clavier facteur 0,003) / (Tous les inscrits qui ne se manifestent jamais x Fc 0,00000001) + (1- LoicP x Bibi x Zboonet)
avatar
DomiM

Nombre de messages : 494
Localisation : Echirolles
Date d'inscription : 17/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: sortie 2 stage autonomie 13-14 06 2009

Message  Isa le Dim 28 Juin - 21:46

J'ai mal à la tête Very Happy
avatar
Isa

Nombre de messages : 208
Age : 53
Localisation : Saint Egrève
Date d'inscription : 19/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: sortie 2 stage autonomie 13-14 06 2009

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum